La communauté s'agrandit 

Sauver l'Océan pour sauver la vie sous-marine... et sur la terre.

9 janvier 2021
Isla del Caño, une réserve naturelle du Pacifique Sud au large du Costa Rica. C'est là que Laura Vanopdenbosch, une jeune Belge du Bout du Monde, biologiste, passionnée par l'Océan et la protection du monde sous-marin, nous emmène à la découverte de sa vie, de son métier hors du commun. Et très bientôt peut-être, dès que nous pourrons à nouveau explorer le monde sans craindre pour nous et nos proches, vous pourrez partir à sa rencontre et vous immerger pendant quelques jours dans son univers ! Laura vous proposera une initiation à la conservation marine. Vous participerez aux projets de recherche de l'ONG Innoceana et vous plongerez à ses côtés dans les eaux de l'île paradisiaque del Caño !
Photo Sauver l'Océan pour sauver la vie sous-marine... et sur la terre.
Découvrez ci-dessous son parcours et sa rétrospective 2020, une véritable bouffée de fraicheur et d'optimisme...
 
Quand nous lui avons demandé quelle était sa devise, elle nous a répondu "Les temps sont durs, mais c'est le meilleur moment pour changer les choses. Parce-que c'est maintenant que l'on peut inculquer un réel changement pour protéger les Océans et pour sauver la vie sous-marine."
 
Une véritable occasion d'apporter vote contribution à ce changement tout en passant des vacances vraiment exceptionnelle. C'est notamment ça, "voyager autrement" !
 
Si vous voulez être personnellement averti lorsque cette expérience est disponible sur notre site, il vous suffit de nous communiquer votre adresse email dans l'encadré "Me tenir au courant" en bas de l'article.
 
Hello Laura ! Comment vas-tu ?
 
Ici tout va bien ! Après deux mois de boulot à Tenerife, je suis de retour au Costa Rica. Super contente d'être back in Paradise !
 
En quelques mots, peux-tu te présenter ?
 
Une biologiste pleine de rêves qui est partie découvrir le monde pendant 3 ans et y a rencontré sa passion, ainsi qu'un style de vie différent de celui qu'elle connaissait.
 
Dans quelle région vis-tu aujourd'hui et depuis combien de temps ?
 
Sud Pacifique du Costa Rica : Uvita. Depuis juin 2019 !
 
Dans quelles circonstances as-tu découvert cet endroit du monde ?
 
D'abord en voyageant autour de l'Amérique centrale ; mais mes premières impressions n'ont pas été ls meilleures. Et plus tard, en envoyant à peu près 200 emails par jour pendant 1 mois afin de trouver un projet de conservation marine qui m'a conduite de retour au Costa Rica.
 
Quelles ont été tes toutes premières impressions en découvrant ce pays ?
 
"C'est un pays cher et un peu trop industrialisé à mon goût. J'aurais préféré rester au Nicaragua." C'est ce que j'ai d'abord pensé. Et puis je suis tombée petit à petit amoureuse de ce pays ; plus particulièrement de la biodiversité et de la nature. Et puis j'y ai trouvé l'amour, ce qui aide...
 
Combien de temps penses-tu y rester ?
 
Aussi longtemps que j'en ai envie ! Je n'aime pas trop planifier à l'avance. Mais tant que je pourrai me battre pour protéger l'incroyable biodiversité marine du pays, je le ferai.
 
Quelle est la chose la plus "cool" que tu peux voir de la fenêtre de ton bureau ?
 
Mon voisin est un singe hurleur. On s'entend bien ! Il me réveille le matin et on discute parfois, il aime bien me tirer la langue !
 
Quelles sont pour toi les différences fondamentales entre ton "nouveau" pays et la Belgique ?
 
La nature, le climat, le côté tropical et bien sûr, l'Océan (duquel je ne pourrais plus vivre éloignée). Mais aussi le rythme ! Tout est plus calme, tranquille et "Pura Vida" ici, ce qui est parfois frustrant pour travailler, mais qui m'apprend aussi beaucoup sur moi et ma personnalité de "passionnée qui ne s'arrête jamais".
 
Quel est ton métier aujourd'hui ?
 
Je suis Directeur de projets pour une ONG de conservation marine "Innoceana" au Costa Rica. Je suis également professeur de yoga et chef pour mon propre business de gâteux végan.
 
Où as-tu fait tes études et quelle est ta formation ?
 
ULB. Master en Biologie moléculaire, cellulaire et biochimie.
 
Qu'est-ce que tu préfères le plus dans ton boulot ?
 
Plonger. Quand je suis sous l'eau et que je retrouve ce monde si spécial, je me rappelle pourquoi je travaille si dur ! Mais aussi faire découvrir ce monde à d'autres personnes. Voir leur émerveillement et leur gratitude quand ils apprennent quelque chose et qu'ils découvrent les merveilles de l'Océan est pour moi la plus belle des récompenses ! Cette sensation d'avoir pu influencer et sensibiliser au moins ces quelques personnes...
 
Quels sont les outils, les ressources personnelles, ... qui t'aident à concrétiser tes projets ?
 
Travailler pour sa passion aide déjà énormément à concrétiser des projets. Je pense que la volonté est une clef lorsqu'il s'agit de concrétiser un rêve. Si on croit totalement en notre projet et qu'on place toute notre énergie dans sa réalisation avec volonté, tout est possible.
 
Quels sont les évènements de ta vie qui ont le plus influencé tes chemins personnels/professionnels ?
 
Le voyage. Quand je suis partie voyager 3 ans autour du monde, en trouvant des petits boulots par-ci par-là, des millions de portes se sont ouvertes dont j'ignorais totalement l'existence avant. J'ai découvert qu'il était possible de vivre différemment de ce qu'on nous enseigne à l'école en Europe bien souvent. Plus tard, les 3 premiers mois passés sur la petite île del Caño, Costa Rica, avec mon directeur Carlos de "Innoceana" ont vraiment défini et confirmé mon amour pour le monde sous-marin et mon souhait de me battre coute que coute pour le protéger.
 
Qu'est-ce qui t'a donnée envie de rejoindre Les belges du Bout du Monde-Expérience ?
 
J'adore votre concept. Je trouve que c'est super important aujourd'hui de proposer des expériences uniques. Le tourisme de masse où tu peux trouver la même chose à 50 endroits différents sur la côte, par exemple, je pense que c'est plus très intéressant ! Et je pense surtout que pour l'environnement, c'est vraiment pas positif. Nous ce qu'on propose avec Innoceana, c'est vraiment ça ! C'est avoir une expérience différente pour les touristes parce qu'ils peuvent non seulement plonger dans un super endroit, mas aussi apprendre et aider à protéger l'environnement.Et je me suis dis que ça rentrait vraiment bien dans ce que vous propose sur le site et les autres expériences qui sont déjà en ligne. C'était donc évident pour moi d'en faire partie !
 
Parlons un peu de 2020... Année particulière pour le monde entier. De ton côté, as-tu vécu des périodes de confinement ? Si oui, comment étaient rythmées tes journées ?
 
Je me sens extrêmement chanceuse puisque je n'ai encore jamais vécu de confinement. Le Cosa Rica n'a jamais imposé de confinement, seules les plages étaient fermées pendant quelques mois ainsi que les parcs nationaux et réserves naturelles (où je plonge normalement). De mars à septembre 2020, mes journées de travail se sont donc résumées à l'ordinateur. Mais nous nous sommes adaptés : cours en ligne, nouveau projet de livres interactifs pour enfants, bourses de recherches, etc. Cependant je m'assurais d'aller à la rivière ou d'explorer des nouvelles cascades chaque semaine et de sortir au restaurant ou d'aller voir le coucher de soleil avec mes amis puisqu'il n'y avait pas de confinement.
 
Si tu devais faire une rétrospective positive de 2020, que dirais-tu ?
 
Cette année nous a permis, à Innoceana, de prendre le temps pour faire toutes ces choses sur l'ordinateur si importantes mais pour lesquelles nous ne prenons jamais le temps normalement : demandes de bourses, rapports, création de nouveaux projets, éducation et cours en ligne, etc. En ce qui concerne l'Océan, cette année 2020 a bien sûr été positive concernant l'impact touristique. Autant de mois sans tourisme a permis la diminution de l'impact humain sur ls milieux naturels.
 
As-tu appris quelque chose de nouveau en 2020 ?
 
Profiter du moment présent puisque demain peut être si inattendu ! Oh et j'ai appris plein de nouvelles compétences sur l'ordinateur, merci 2020 !
 
La leçon de vie que tu as apprise en 2020 ?
 
L'univers nous envoie ce dont on a besoin quand on en a besoin. Tout est apprentissage.
 
2021, nouveau départ ?
 
Oui ! Retour sur le terrain, retour à la plongée, aux expéditions et énormément de nouveaux projets et de grandes opportunités !
 
Un petit mot de fin ?
 
J'aimerais aussi partager lors de cette interview que réaliser ses rêves est accessible à tout le monde. Je n'aime pas qu'on me dise que je suis "chanceuse". Cette incroyable vie que j'ai, je l'ai construite, j'ai affronté mes peurs et je me suis écoutée, toujours - même fauchée. Je vis aujourd'hui de ma passion alors que je n'avais pas les formations ni l'expérience requise ; mais la volonté suffit.
 
Me tenir au courant

Laissez-nous votre adresse e-mail et nous vous contacterons lorsque cette expérience sera disponible.


Envoyer



Veuillez vous connecter dans l'Espace clients pour laisser un commentaire